Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

Humeurs - Page 4

  • Pleuvra... Pleuvra pas

    Issues de l'Almanach belge dit de Liège, ces "Remarques d'un vieux cultivateur":

    "Il y a signe de pluie lorsque: les mouches piquent plus que de coutume; les vaches lèvent souvent la tête en l'air et respirent avec avidité; les bêtes à laine sont inquiètes; les ânes secouent les oreilles; les oiseaux chanteurs se taisent pendant le jour; les pinsons chantent avant le lever du jour; les pintades font entendre souvent leurs cris le jour, les paons et les chouettes la nuit."

    Ici, l'interruption de la corvée arrosage devrait être de très courte durée, hélas.

    Avec une pensée pour les personnes en difficulté suite aux violents orages qui ont traversé la Belgique.

     

    Lire aussi:

    - Les animaux face à la météo

    - Guide des nuages: l'altostratus opacus ou nimbo-stratus annonce la pluie

     

  • Pavot vagabond

    DSC00100.JPGAdeptes des fleurs sans souci, ce pavot est à adopter d'urgence. Certes, sa floraison est brève, mais question exigences de culture, il joue dans la catégorie de ses compagnes les fleurs artificielles: zéro entretien.

    Jugez plutôt: rescapé d'un coup de couteau qui aurait pu lui être fatal il y a quelques semaines - son feuillage le rapprochait des mauvaises herbes -, le voici qui fleurit généreusement. D'un rose vif assurément peu discret. Belle "vengance" pour une couleur qui retient rarement mon attention dans les jardineries.

    Rien de bien neuf sous le soleil qu'un pavot en cette fin mai? Certes. Sauf que celui-ci a poussé entre deux carrelages. Et alors, ne sont-elles pas nombreuses, les plantes couvre-sol heureuses de se faufiler entre les dalles? Si, mais de là à venir squatter une véranda sans la moindre intervention humaine...

     

    DSC00101.JPG


    DSC00098.JPG


    DSC00095.JPG


    DSC00097.JPG

  • Madame Météo...

    - Vous la connaissez, la nouvelle Miss Météo de TéléJardin?!

    - Fanfan?

    - Oui, oui, celle qui prédit l'arrivée de la pluie.

    - Ah... Et comment?

    - En se levant à l'aube pour arroser son jardin!

     

    Méchante humeur, ce matin. Un cauchemar et me voici debout à 6 heures. Que faire une fois les tartines, bibis et vêtements des loulous préparés? Vaisselle? Rangement? Repassage? Rédaction de l'agenda du week-end? Arroser, pardi! Le tuyau ne traîne-t-il pas dans les graviers depuis cinq jours, ou plutôt cinq soirs pour l'adepte de l'arrosage nocturne que je suis habituellement.

    C'est parti pour une demi-heure de fraîcheur. Les ancolies frémissent. Les géraniums se redressent. Les hellébores se dévêtent de leurs nounous de peupliers.

    Cap sur l'école. Mais, avec un ciel si gris... Ca y est, il douche! Vous me croirez ou non: l'an dernier, il suffisait que je me lance dans un réel grand arrosage du jardin pour que la sécheresse cède la place à la pluie dans les heures suivantes.

    Seule consolation: sur les extrémités des rosiers, des centaines de pucerons ont été (temporairement) priés d'aller migrer ailleurs, déplacés sous la puissance du jet d'arrosage.

  • Transport spécial

    images.jpgVision dantesque, ce matin. Voilà qu'avant de poser les premières briques, nos futurs voisins importent un palmier...

  • Jardin, je t'aime moi non plus

    DSC07169.JPG


    Tu me manques, jardin. Je n'en finis plus de t'observer. Derrière les fenêtres, certes. Tu es si détrempé que fouler la pelouse revient à s'assurer une corvée nettoyage au retour. Entre deux courses vers l'école aussi. Seuls tes défauts sautent alors aux yeux. Ton tracé si peu sauvage l'est encore moins l'hiver venu, quand tu te dépouilles du peu d'exubérance que j'ai tenté de t'insuffler, ces dernières années.

    Stop à la sinistrose! Hier, en une demi-heure, on s'est réconciliés, toi et moi. En une fois, les projets ont jailli. Le virus a (re)frappé. Frénétiquement, telle une thérapie, j'ai saisi sécateur, siège de camping (oh, la bobonne trentenaire... mais l'état du dos de maman me rappelle la prudence), binette et zou, les mains dans le cambouis!

    Bonheur. Au sommet des mini-perce-neige pointe un soupçon de blanc. Les premières fleurs d'hellébores n'attendent qu'à éclater. D'autres jeunes pousses, plus timides, se devinent, vert pomme, sous leur lit de feuilles mortes. Le jasmin d'hiver apporte ce jaune soleil aux abonnés absents. Un comble: la résistante au rose que je suis se surprend à admirer les délicats cyclamens Coum plantés l'an dernier (sous la pluie!).

    La tête fourmille de projets: là, un cornouiller à bois rouge pour accompagner les jeunes pousses du phoetinia taillé en parasol (parapluie?!) hérité d'un ami, l'automne dernier. Ici, un hamamelis pour apporter une touche de couleur près de la maison. Tiens, je suivrais bien ce conseil lu récemment: grouper les arbustes à floraison hivernale plutôt que les éparpiller dans tout le jardin. Voilà qui devrait donner, les prochaines années, un tableau coloré susceptible de détourner le regard de tes défauts!

    Et vous, dans quel état d'esprit finirez-vous le mois de janvier?

  • Pluies d'oiseaux morts, qu'en penser?

    Tandis qu'après les Etats-Unis, une nouvelle pluie d'oiseaux morts était observée en Suède mardi soir, Natagora, association de protection de la nature, avance plusieurs tentatives d'explications:

    "La première hypothèse qui a été avancée pour les oiseaux de Beebe est la mort par peur des feux d’artifice. Les oiseaux sont effectivement connus pour pouvoir mourir suite à un stress trop important (notamment en cas de capture). Ils pourraient aussi s’être heurtés à des arbres ou des bâtiments, ou s’être entrechoqués en vol, dans un mouvement de panique de plusieurs dizaines de milliers d’individus (les carouges dorment en grands groupes, comme nos étourneaux).

    Cette hypothèse semble à présent peu réaliste quand on sait que les oiseaux ont été retrouvés sur 3 km²… et qu’on vient de retrouver de nombreux autres oiseaux morts dans des circonstances semblables 580 km plus au sud, 4 jours plus tard.

    D’autres hypothèses circulent (pollutions, armes électromagnétiques…). Elles sont alimentées par le fait que cent mille poissons ont également été retrouvés morts dans une rivière située à 160 kilomètres de la petite ville de Beebe. Mais, outre la distance considérable entre les deux sites et le fait que seule une espèce de poisson soit concernée (ce qui laisse penser au résultat d’une épidémie), la mort par intoxication semble devoir être rejetée pour les oiseaux au vu des premiers résultats des analyses de cadavres (la mort serait due à un stress physique important).

    Lire la suite

  • Pesticides: Hercule Poirot sommeille-t-il en vous?

    Nature & Progrès Belgique propose d'endosser une cape d'enquêteur et de se rendre dans les rayons pesticides des jardineries. Objectifs? Dénoncer les dysfonctionnements de la législation actuelle et, notamment, identifier les points sur lesquels agir en vue d'une suppression à terme des produits nocifs pour le vivant.

    Y a-t-il à l’intérieur du magasin des annonces (affiches, vidéos...) vantant les mérites de certains produits? La publicité met-elle l’accent uniquement sur leur efficacité ou prévient-elle également de la toxicité et des risques encourus en les utilisant? Les produits chimiques présentés sont-ils répertoriés en fonction de leur usage (herbicides, insecticides, fongicides,…)?

    Participer à l'enquête

     

  • Bonne année

    DSC06593.JPG


    Rouge cerise, les amours.

    Vert pomme, la santé.

    Et tout, tout le meilleur dans vos projets de jardinage!