Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Envoyer ce Blog à un ami | Avertir le modérateur

Raplapla, le jardin après la pluie? On passe à l'attaque!

Vivaces couchées, roses pourries, limaces de sortie... La colère du ciel, ces derniers jours (ces dernières semaines...?), a laissé des traces. Et si l'on tentait d'anticiper pour traverser les prochaines intempéries avec plus de douceur?

En ce début juin, le sécateur pourra in extremis diminuer d'un tiers les tiges des fleurs estivales et automnales les plus hautes telles qu'asters, sédums, gauras, verveines de Buenos Aires... Voici les belles parées pour affronter averses et bourrasques. Astuce: intervenir uniquement sur une partie de la plante - la périphérie, prioritairement - échelonnera la floraison, la rallongeant parfois de deux semaines.

Pas question par contre de pincer les pivoines, delphiniums et autres dahlias, qui se verraient privés de fleurs. Seule solution: un bon tuteurage préventif.

Le temps vous manque? Quelques vivaces d'arrière-plan gardent la tête haute sans le moindre soin. Les thalictrums notamment, au feuillage bleuté et aux délicieuses fleurettes en nuage, dont certaines culminent à 2 mètres. Les phlomis tuberosa offrent des fleurs rose violacé, en étages. Proches des marguerites, les boltonias insufflent une touche de légèreté en fin de saison. Sans oublier les graminées comme le calamagrostis 'Karl Foester' et les panicums virgatum 'Cloud Nine' ou 'Thundercloud Gary Trucks'.


Quant aux limaces, on les tiendra autant que possible à distance par une barrière de marc de café, de cendres - à renouveler après chaque pluie -, de sciure de bois, de coquilles d'oeufs cassés ou de sable.  Côté appâts, une coupole de bière - recouverte d'un autre ustensile pour éviter que les hérissons ne viennent s'y ennivrer - ou de lait permettra de faciliter la "collecte". Car c'est indéniablement entre minuit et 2 heures du matin que ces bestioles voraces partent pour leur tour du monde...

Ultime arme: les granulés de Ferramol, utilisables en agriculture biologique. Car je vous avoue que sur ces seuls trois derniers jours, plus de 400 limaces ont vu de près une paire de ciseaux. Et Fanfan qui est tout ce qu'il y a d'hostile aux produit non naturels a bien dû accepter que les nuits blanches n'étant guère raisonnables, ces granules bleues étaient seules garantes d'un été aux assiettes colorées par les légumes du potager. Pourtant, Omelette, Bacon et Nuggets, poulettes de leur état, avaient fait des lieux leur terrain de jeu ce printemps quand les cultures étaient encore partagées de bon coeur... Les poules pondeuses ne sont-elles pas connues pour être de précieuses alliées du jardinier dans son combat anti-limaces?

Peut-être détenez-vous le remède miracle? Merci merci merci de le partager ;)

 


LIRE AUSSI:

- A chaque animal nuisible, son répulsif bio

- Limaces, ces plantes à éviter

 

Commentaires

  • merci pour les astuces contre les limaces !! :)

Les commentaires sont fermés.