Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Envoyer ce Blog à un ami | Avertir le modérateur

  • Concours express - 10 x 2 entrées gratuites pour "Antiquités et décoration de jardin" à Celles

    DSC04098.JPG


    Un arrosoir en zinc blotti au pied d'un rosier. Une vieille bassine recyclée en mini-étang. Une cage se balançant sous le souffle du vent... Disposés en un joyeux désordre, les objets volent la vedette à leurs voisines de parterre. A Celles (Tournai), du 3 au 5 juin, "Antiquités et décoration de jardin" remise la binette au garage. Et invite à une balade parmi les sculptures, fontaines, tables, bancs, pergolas, serres et ferronneries d'une septantaine d'exposants. Thème retenu: "Un jardin paradisiaque ouvert aux chineurs".


    Toutes les infos pratiques.

     

    En collaboration avec les organisateurs, SecretGarden* vous offre 10 x 2 entrées gratuites, valables le jour de votre choix.


    Pour participer:

    - Un simple clic sur "commentaires"

    - Vos nom et prénom (quelques mots sont toujours les bienvenus!)

     

    Les gagnants seront cliqués au sort et avertis par mail.

     


  • Que faire ce week-end? L'agenda nature des 28 et 29 mai 2011

    5368234306_ea3f7e966f_z.jpgPassiflora, à Meise

    On aime le découpage thématique proposé par l'événement: Village des plantes (une trentaine de pépiniéristes), Chic Village (piscines, mobilier extérieur et éclairage notamment), Village des machines de jardinage... Le tout au coeur du Jardin botanique national de Meise. L'occasion de découvrir la nouvelle Serre des moussons et des savanes. Ou de se balader sous un ballet de papillons bleus originaires des forêts tropicales.

    Les 28 et 29 mai, de 10 à 18h, Domaine de Bouchout, Nieuwelaan, 38. Entrée: 8 euros, gratuit en dessous de 13 ans. Infos: 014.28.60.80.


    Liège fleurie

    Tandis qu'à Jehay, l'abbaye de La Paix Dieu réitère ses Folies printanières, l'association Jardins en Pays de Liège organise sa première fête des plantes, à Embourg. Et souffle ses dix bougies. Une décennie durant laquelle 65 jardins de particuliers auront reçu quelque 75 000 visiteurs. Dimanche, on croisera au château du Sartay les roses de FilRoses et de Bruno Parterre, Bambou du Bois, les arbres et arbustes de collection de la pépinière Bonnivers...

    Folies printanières: les 28 et 29 mai, de 10 à 18h, 5 euros (gratuit en dessous de 14 ans), 0497.24.51.50. Fête des plantes: le 29 mai, de 10 à 18h, rue Pierre Henvrad, 64,  6 euros.


    Cornouillers à Céroux

    Grands arbustes ou petits arbres selon l'espèce, les Cornus s'adaptent à tous les jardins. Offrez-leur la mi-ombre, ils vous le rendront par quatre à six semaines de "fleurs" (en fait, les bractées). Ne poussent-ils pas en lisière de forêt dans leur milieu naturel? Devenant par la suite un excellent garde-manger pour les oiseaux, friands de leurs fruits. A découvrir dans le jardin-collection de la pépinière Le Try, près d'Ottignies.

    Rue du Puits, 37 à Céroux. Portes ouvertes les 28 et 29 mai ainsi que les 4 et 5 juin de 10 à 18h. Visite guidée à 14h. Infos: 010.61.40.92.

  • Passiflora, au coeur du Jardin Botanique

    On aime le découpage thématique proposé par cette foire de jardin: Village des plantes (une trentaine de pépiniéristes), Chic Village (piscines, mobilier extérieur et éclairage notamment), Village des machines de jardinage... Le tout au coeur du Jardin botanique national de Meise. L'occasion de découvrir la nouvelle Serre des moussons et des savanes. Ou de se balader sous un ballet de papillons bleus originaires des forêts tropicales.


    Du 27 au 29 mai, de 10 à 18h, Domaine de Bouchout, Nieuwelaan, 38. Entrée: 8 euros, gratuit en dessous de 13 ans. Infos: 014.28.60.80.

     

    Coup d'oeil sur la première édition:

     

  • Déloger les vers des framboises

    "De la tanaisie au pied de tes framboisiers tu planteras."

    Souvenir d'enfance. On l'attendait une année durant, le temps des framboises. Instant de pur bonheur que celui de la cueillette. Sauf que si mammy Poupousse s'en chargeait, la prudence était de mise avant d'enfourner le précieux fruit: des vers s'y logeaient fréquemment. Et le sourire de papa - "un peu de viande n'a jamais fait de mal à personne" ou sa variante "la petite bête n'a jamais mangé la grosse" - n'était pas de nature à me rassurer.

    Petite astuce lue récemment: planter de la tanaisie à proximité des framboisiers aurait un effet répulsif sur les vers, incommodés par l'odeur dégagée. Avez-vous déjà testé? Prudence toutefois. Vu la ténacité avec laquelle dame Tanaisie développe ses racines, certains conseillent de la planter en pot.

     

    Lire aussi:

    - Un coléoptère, le Byturus tomentosus, responsable des dégâts

    - Combattre les principaux insectes et autres parasites

    - Les fruitiers et les plantes associées

    - Cultiver le framboisier

    - Le compagnonnage ou l'art de bien marier les plantes (myosotis + framboisiers)

     

  • Pavot vagabond

    DSC00100.JPGAdeptes des fleurs sans souci, ce pavot est à adopter d'urgence. Certes, sa floraison est brève, mais question exigences de culture, il joue dans la catégorie de ses compagnes les fleurs artificielles: zéro entretien.

    Jugez plutôt: rescapé d'un coup de couteau qui aurait pu lui être fatal il y a quelques semaines - son feuillage le rapprochait des mauvaises herbes -, le voici qui fleurit généreusement. D'un rose vif assurément peu discret. Belle "vengance" pour une couleur qui retient rarement mon attention dans les jardineries.

    Rien de bien neuf sous le soleil qu'un pavot en cette fin mai? Certes. Sauf que celui-ci a poussé entre deux carrelages. Et alors, ne sont-elles pas nombreuses, les plantes couvre-sol heureuses de se faufiler entre les dalles? Si, mais de là à venir squatter une véranda sans la moindre intervention humaine...

     

    DSC00101.JPG


    DSC00098.JPG


    DSC00095.JPG


    DSC00097.JPG

  • 'Rhapsody in Blue', la vie en rose

    DSC09952.JPG

    "Une variété très originale, mais difficile à utiliser, dont les fleurs offrent un coloris spectaculaire et inhabituel qui paraît bien bleu vu de loin. A l'époque de sa création, c'était la rose la plus bleue du marché", affirme Le Truffaut "Roses et rosiers, encyclopédie pratique".

     

    DSC09951.JPG"Rosier arbuste à fleurs doubles dont la teinte change en fonction de l'évolution de la fleur, dans les tons violets aux reflets bleutés, très parfumées. Les fleurs ont l'aspect de roses sauvages un peu chiffonnées. C'est une variété vigoureuse au feuillage vert foncé, résistant aux maladies", stipule un rosiériste de renom.


    Résultat d'errances à travers les fêtes des plantes, 'Rhapsody in Blue' a fait son apparition au jardin, ce printemps. Elue rose de l'année en Angleterre en 2003, elle s'ouvre, de fait, sur un mauve intense, tirant sur le bleu violacé puis le gris/vert en fin de floraison. Une merveille. Le temps qui passe précisera si le feuillage est à la hauteur.


    DSC09957.JPGObtenteur: Frank Cowlishaw, un amateur anglais membre de la société des roses des West Midlands (1999)

    Catégorie: Rosier arbusif (1m40 de hauteur - 1m de large) remontant

    Parfum: Intense

    Particularités: Bonne résistance au marsonia, à la rouille et au mildiou

    Utilisations: En massif avec des fleurs jaunes ou blanches. Plantation en haie possible, voire en buisson isolé

    Tenue en vase: 2 à 3 jours

     

    DSC00024.JPGA la maison, 'Rhapsody in Blue' a pris place dans un endroit mi-ombragé. Son coloris si particulier m'y paraissait mieux mis en valeur, quitte à perdre quelques fleurs par manque de soleil. Installé aux côtés d'un bambou à cannes noires, il voisine le généreux rosier 'Graham Thomas' (David Austin), petit clin d'oeil au jaune d'or de ses étamines.

     

    Photos et avis d'autres personnes détenant 'Rhapsody in Blue'

     

  • Que faire ce week-end? L'agenda nature

    Namur la verte

    La "ville jardin" conte fleurette, en ce mois de mai. Dimanche, des centaines de fleurs, plantes et arbustes coloreront la rue et la place de l'Ange lors du traditionnel marché horticole. De quoi relooker terrasses, cours et jardins selon l'humeur. Vagabonde, elle vous entraînera  parmi les compositions florales d'étudiants de l'Institut Lazaron, exposées à l'église Saint-Loup tout le week-end. Thème imposé: les Années folles. Avant les portes ouvertes, le 29 mai, du Jardin des 2 Tours, d'inspiration médiévale. A voir pour ses plantes guérisseuses (ou tueuses), plessis et prés fleuris.

    Marché horticole: de 8 à 19h. Exposition florale: de 11 à 18h, rue Saint-Loup. Jardin des 2 Tours: de 10h30 à 17h, visites guidées gratuites à 11h, 14h et 16h (sans réservation), accès via la route Merveilleuse. Infos: 081.24.64.44.


    Jardinature à Dênée

    Elle souffle ses cinq bougies et a accueilli, l'an dernier, 10 000 visiteurs. La Fête du jardin et des aménagements extérieurs pose sa centaine d'exposants dans le cadre verdoyant de l'abbaye de Maredsous. Un rendez-vous familial où les enfants pourront graviter du château gonflable à la plaine de jeux. Pépiniéristes (une vingtaine), artisans, produits du terroir, poteries...

    Les 21 et 22 mai, de 10 à 19h, rue de Maredsous, 11. Entrée: 5 euros, gratuit en dessous de 12 ans. Infos: 071.70.36.17.



    Jardins ouverts

    De mai à septembre, une vingtaine de particuliers ouvrent les portes de leur Eden sous l'égide de Jardins en Pays de Liège. Ce week-end, à Theux et Neupré, le coeur oscillera entre trois atmosphères: jardin à l'anglaise avec collection d'azalées, rhodos, viornes et hostas; parterres de vivaces tout en courbes côtoyant haies de charmes et de buis; jardin ornemental comprenant plus de 120 espèces d'arbres, arbustes et conifères nains.

    Infos: 04.371.53.03. Le prix d'entrée (3 euros par jardin) est reversé à l'asbl Enfants d'un même Père, une famille d'accueil pour enfants handicapés dont les parents ont besoin de souffler.

     

  • Un anti-herbe... manuel

    Tes graviers, des mauvaises herbes tu protégeras.

    L'astuce provient d'un ancien jardinier du château d'Attre. A prendre avec le sourire. On vous parle d'un temps que les moins de vingt ans ne peuvent pas connaître!

    Une fois par semaine, pour contrer les mauvaises herbes, les allées de graviers étaient vigoureusement ratissées. Déplacer ainsi les cailloux permettait d'éviter la germination de nouvelles graines. Pas question par contre de toucher à la terre (une bonne couche de graviers était donc indispensable).

    La petite histoire ne précise pas si les rateaux ont cédé la place aux désherbeurs thermiques, et mes souvenirs d'enfant me renvoient l'image d'allées bétonnées, mais...


    A la maison, plus modestement, le défi est lancé: 100 mauvaises herbes arrachées quotidiennement dans les cailloux. Mais, après quinze jours d'un rythme scrupuleusement respecté (soit la mise à mort de 1500 indésirables)... La fin du chantier est toujours aussi lointaine! Et chez vous, quelle est la technique adoptée?

     

    Lire aussi:

    - Désherber écologique (désherber la pelouse, les dalles d'une allée, adopter le purin d'orties)

    - Fabriquer son désherbant écolo

    - Les limitesinconvénients et dangers du désherbage thermique

    - Les critères de choix pour l'achat d'un désherbeur

    - Pour une commune, le coût de la transition du désherbage chimique aux méthodes alternatives