Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Envoyer ce Blog à un ami | Avertir le modérateur

  • Rabattre les graminées: moins une!

    "Tes graminées en ce printemps tu toiletteras."

    Piqûre de rappel pour les distraits: le temps est (plus que) venu de sortir la cisaille pour éliminer les chaumes vieillissants des graminées. Leurs tonalités dorées ont illuminé l'hiver et assuré le gîte à certains insectes, mais ne commettez pas l'erreur du débutant: ne laissez pas les nouvelles jeunes pousses se superposer aux anciennes. Le résultat serait tout sauf esthétique. Et la plante n'apprécierait qu'à moitié votre négligence.

    Petit conseil: délaissez le sécateur pour de genre d'intervention et privilégiez la cisaille. Sous peine d'y passer la matinée, sauf si le diamètre des tiges l'exige. Taillez court, et en boule.

     

    Avant:

    DSC08181.JPG

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Après:

    DSC08184.JPG

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

  • Comment réparer une écorce abîmée?

    Sécheresse, gel... L'astuce provient du Jardin en Valois de Monique: huile de table et savon de Marseille feraient des miracles pour colmater les blessures survenues sur les écorces.

    Seul bémol: l'opération est à renouveler après chaque averse. Donc, en Belgique...

    La chasse aux autres remèdes est ouverte. Si possible bio.


    Lire aussi:

    - Comment les arbres se défendent-ils face à une blessure?

    - Matériaux de protection les premières années

    - A quoi sert l'écorce d'un arbre?

     

  • Infatigables hellébores


    DSC08150.JPGNon contents de fleurir dès le mois de février, quand le jardin est encore tout engourdi, les hellébores n'ont pas dit leur dernier mot. Toujours bon pied bon oeil en cette fin mars, il ne leur manque définitivement que le parfum!

    DSC08158.JPG

    Mais à quoi associer ces volontaires troubadours de l'hiver? A un autre feuillage persistant, pardi. Celui de l'ophiopogon par exemple. Noir, il met en valeur le trio de base ici retenu: hellébore blanc picoté de rose, hellébore rose veiné, hellébore ardoise.

    N'hésitez pas à planter au centre quelques bulbes de perce-neige (à présent défleuris). Pour assurer des couleurs l'été venu, la scène s'appuie sur une clématite palissée, à l'arrière-plan.

    DSC08151.JPGCette année, des fritillaires pintades (Fritillaria meleagris) ont été plantées quelques mètres plus loin, sympathique rappel des couleurs.

    Une fougère rejoindra l'ensemble lors d'une prochaine foire de jardin. Elle sera choisie pour la beauté de ses frondes naissantes et sa résistance au soleil de l'après-midi.

     

  • Que faire ce week-end? L'agenda nature des 26 et 27 mars 2011

    Ecoflora, un brin de nature à Hal

    Nichée à Hal, la pépinière s'est spécialisée dans les plantes sauvages indigènes. Côté jardin, anémones, campanules, violettes et géraniums vivaces règnent en maître. Côté cour, des nichoirs coudoient engrais, terreaux et semences potagères bio. A découvrir lors de Portes ouvertes printanières, en présence d'autres invités nature: Silene (semences d'annuelles inhabituelles) et De Groene Klusser (démonstrations de tressage en saule) notamment.

    Les 26 et 27 mars, de 10 à 18h, Ninoofsesteenweg, 671. Pour l'occasion, et jusqu'à épuisement du stock, 20 pc seront offerts sur les plantes à racines nues (fruitiers, petits fruits, plantes de haie, arbustes et arbres). Infos: 02.361.77.61.

     

    A Malmedy, vivaces, toutes

    "La plus grande pépinière de plantes vivaces couverte de Wallonie" n'usurpe pas son titre. Sur les hauteurs de Malmedy, Frédéric Gabriel propose trois nouvelles serres pour une visite à l'abri des caprices météorologiques. Par boutures, semis... Des milliers de plants sont ici produits de A à Z. Et commercialisés moyennant une indispensable phase de test, certitude de rusticité. "Journées de printemps" ces 26 et 27 mars.

    De 9 à 12h et de 13 à 17h, Bellevaux, 13B. Pour tout achat, 10 pc de remise durant ce week-end. Infos: 080.33.81.83.


    Zéro pesticides en Wallonie

    Parce que la binette reste le meilleur moyen de désherber, la Semaine sans pesticides se poursuit jusqu'au 30 mars. Comment produire de bons fruits sans substances chimiques? La question est posée au Centre technique horticole de Gembloux, samedi dès 14h, où l'on évoquera encore l'intérêt d'une haie libre et les insectes utiles au potager. Le lendemain, à Bastogne, des démonstrations de désherbage thermique seront suivies par la visite d’un jardin naturel, conseils de réalisation à la clé. A Huy, conférence sur les plantes mellifère et bourse aux livres nature sont au programme.

    Infos: 0800.11.901.

     

  • 'Bulbocodium', un narcisse tout en légèreté

     

    DSC08225.JPG


    On pourrait le croiser dans les pâturages des Pyrénées, en mars/avril. Appelé trompette de méduse ou encore narcisse trompette, le narcisse 'Bulbocodium' fait son entrée dans les jardineries. Aérien avec ses délicates corolles en forme d'entonnoir et ses feuilles étroites, il ne dépasse guère les 15 cm, mais quelle allure!

    Nous tenterons de le planter au jardin après sa floraison, même si ses chances de reprise sont apparemment compromises... Avez-vous déjà tenté l'expérience?

    DSC08223.JPG

    DSC08227.JPG
    DSC08201.JPG

     

     

  • 21, v'là le printemps!

     

    DSC08163.JPG


    Même le soleil s'est mis sur son... 21, en ce premier jour du printemps. A nous le dos cassé, les mains rugueuses, le portefeuille en zone rouge. En route vers de nouvelles aventures!

     

    Composée de narcisses, anémones (fraîchement plantées) et primevères, voici une scène toute simple et de saison à composer au pied d'un arbre.

     

    DSC08167.JPGAnémone (Anemone blanda)

     

     

     

     

    DSC08174.JPGCoucou (Primula veris)

     

     

     

     

    DSC08172.JPGNarcisses 'Ice Follies'

     

     

  • Que faire ce week-end? L'agenda nature des 19 et 20 mars 2011

    images.jpgPesticides bannis en Wallonie

    Coup d'envoi d'une nouvelle "Semaine sans pesticides". Du 20 au 30 mars, projections-débats, ateliers, balades... agiteront la Wallonie. Epinglons ce dimanche, à La Hulpe, une promenade contée "Qui plante un jardin plante le bonheur", suivie de conseils pour jardiner sans pesticides. A Gembloux, l'invitation est lancée de construire ses propres nichoirs à oiseaux ou insectes. La méthode de culture Gertrude Franck, basée sur les relations de bons voisinages entre légumes (et fleurs), sera expliquée à Saint-Nicolas. Tandis qu'à Haccourt, la pépinière Bruno Parterre livrera ses conseils sur les soins à pratiquer aux rosiers pour réduire l'usage de pesticides. Voire le supprimer.

    Programme complet. Infos: 0800 11 901.



    Ferme Nos Pilifs en fête

    "Week-end de printemps" à la plus champêtre des jardineries bruxelloises. Semaine sans pesticides oblige, d'autres acteurs engagés dans la lutte pour une nature plus propre se joindront à l'événement. Ou comment préparer un purin de plantes pour contrer les ravageurs au potager, transformer terrasse et balcon en un endroit verdoyant, s'initier au compostage, jouer avec les abeilles...

    Les 19 et 20 mars de 10 à 17h, Trassersweg 347, Neder-over-Hembeek. Infos: 02.262.11.06.

     


    Floraisons printanières à Lesdain

    On ne présente plus le forsythia. L'arbuste, au jaune éclatant, annonce le retour des beaux jours dans de nombreux jardins. Autre valeur sûre, la spirée offre une pluie de fleurs blanches, et se décline depuis peu avec un feuillage doré. Mais connaissez-vous l'abeliophyllum, le chimonanthus, le stachyurus ou le zenobia? Découverte de ces arbustes ornementaux peu courants lors des portes ouvertes des pépinières Emile et Marie-Rose Foucart, à Lesdain. Petit village de pépiniéristes blotti au sud de Tournai. A voir également pour les amoureux de roses anciennes, arbustives ou grimpantes.

    Les 19 et 20 mars de 9 à 12h et de 14 à 18h, rue des Pâtures, 40. Infos: 069.34.40.60.

     

  • Bien tailler ses fruitiers en espalier

    Le verger didactique de Temploux rassemble, sur 3 hectares, plus de 150 arbres fruitiers. Pommiers, pruniers, poiriers, cerisiers griottes, néfliers d’anciennes variétés locales s’y côtoient sous forme de hautes et de basses tiges. L’ensemble est complété d'espaliers sur lesquels plusieurs types de tailles de formation ont été appliqués. De quoi permettre au visiteur de visualiser les formes classiques en cordon, en U simple ou double. Le 20 mars, lors d'une journée portes ouvertes, des démonstrations de taille seront organisées dans cet espace privilégié au coeur duquel tout pesticide est proscrit.

    De 14 à 17h, participation gratuite mais inscription indispensable auprès d'Alain Rondia (081.62.03.33), http://rwdf.cra.wallonie.be.