Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Envoyer ce Blog à un ami | Avertir le modérateur

  • Un arbre, chez vous

    02.JPG


    Amélanchier, charme, érable champêtre ou plane, cornouiller sanguin, noisetier, tilleul (à petites ou grandes feuilles), sureau... Ce week-end, on plante son arbre. Avec un clin d'oeil tout particulier au hêtre, à l'honneur pour cette édition 2009.

    Samedi 28 novembre, des milliers de plants seront distribués gratuitement dans une cinquantaine de communes wallonnes. Le Hainaut (Ath, Enghien, Frameries, La Louvière, Mouscron, Saint-Ghislain, Tournai...), le Brabant wallon (Jodoigne, Ottignies, Tubize, Villers-la-Ville et Waterloo), mais aussi les provinces de Namur (Couvin, Eghezée, Rochefort, Sambreville...), Liège (Amay, Flémalle, Jalhay, Ouffet, Soumagne, Sprimont...) et Luxembourg (Attert, Aubange, Florenville, Houffalize, Virton...) participent à l'opération.

    Votre petit nouveau, quel sera-t-il?

    Essences d'arbres distribuéees, lieux et heures

     


  • Vertes lectures - "Maladies et ravageurs des plantes de jardin"

    9782841383603.jpgVous possédez des roses trémières envahies par la rouille? Une clématite dont les  tiges flétrissent? Un rosier infesté de pucerons? Un conifère dont les aiguilles brunissent? “Maladies & ravageurs des plantes de jardin” est pour vous. En trois mots clés - prévenir, identifier, soigner - , ce guide répertorie les principaux ennemis du jardinier ainsi que les moyens de lutte les plus appropriés, essentiellement bio. Avec un large volet préventif, riche en conseils de culture. Parmi lesquels: distancier suffisamment les plantations, éviter l’excès d’engrais azoté, respecter les besoins d’ensoleillement (ou d’ombre), acheter des végétaux adaptés au climat...

    “Maladies & ravageurs des plantes de jardin - Fleurs, arbres, arbustes, rosiers”, par E. et J. Jullien, éditions Ulmer, 65 pages, 7 euros.

     

    Morceaux choisis:

    Moyens biologiques utilisables sur plantes d'ornement de plein air

    • Acariens des bulbes: Acarien Hypoaspis aculeifer
    • Acariens rouges: Acariens prédateurs Neoseiulus californicus, Amblyseius andersoni, chrysopes Chrysoperla affinis, thrips prédateur Franklinothrips vespiformis
    • Limaces: Nématodes Phasmarhabditis hermaphrodita
    • Pucerons: Coccinelles Adalia bipunctata ou Harmonia axyridis, chrysopes Chrysoperla affinis, C. carnea, C. lucasina, syrphes Episyrphus balteatus

      Avantages: régulation des ravageurs sur une longue durée et absence de risque d'intoxiation des cultures. Inconvénient: risques de perturbation des écosystèmes locaux par des organismes d'origine exotique
  • Les Bonnes Feuilles des jardinautes - Planter des fruits jaunes

    Une astuce jardinage dénichée sur un autre blog. Une nouvelle variété de rose épinglée par un passionné. Un site nature découvert sur le web... "Les Bonnes Feuilles des jardinautes"? Une rubrique qui tente de jeter un coup de projecteur sur ce qui se fait de mieux chez... les autres! Le jardinage n'est-il pas avant tout une question de partage?

     

    Cette semaine, balade chez Caro & Alain, deux journalistes de Rustica auteurs d'un blog jardin dont on ne se lasse pas. Leurs sujets de bavardage? Fleurs, fruits, légumes, écologie, déco, cuisine... Les voici qui proposent une liste de petits fruits jaunes dont on s'inspirerait bien pour les prochaines plantations!

     

    "Les groseilles, les framboises, les cerises et même les fraises ne sont pas toujours rouges. Il existe maintenant de nombreuses variétés à fruits jaune crème ou or. Il paraîtrait que leur belle couleur plus ou moins dorée les rend moins sensibles à la voracité des oiseaux… Rien de moins sûr, mais ils sont délicieux !

    Fraise 'Anablanca' (chez Baumaux), variété non remontante à fruits ronds et blancs, sucrés, juteux avec un goût musqué très prononcé.

     

    (...)

     

     

  • L'Astuce du jour - Débuter un potager bio

    Cet automne, ton potager bio tu concrétiseras.

    Vous souhaitez transformer un terrain en friche ou une partie de pelouse en potager, la saison prochaine? Et tenter l'aventure sans herbicides ni engrais chimiques? L'heure est venue de travailler votre sol. Mais pas n'importe comment. Oubliez le motoculteur, les coups de bêche en profondeur. Voilà qui serait fatal aux micro-organismes présents dans le sol et si utiles à l'assimilation par les plantes des engrais naturels et matières organiques.

    La terre sera bêchée "à plat", sur une dizaine de centimètres maximum. L'opération sera répétée à la fin de l'hiver, sans retournement des couches. On enfuira alors, toujours superficiellement compost et engrais naturels:

    * poudre de roche et apports de lithothamne pour les terres argileuses

    * tourbe blonde non enrichie et patentkali pour les terres calcaires

    * poudre de roches volcaniques en terre sablonneuse

    Lire la suite

  • Vertes lectures - "Accueillir la petite faune au jardin"

    hérisson.jpgUrbanisation maximale, utilisation de pesticides, abattage systématique des arbres morts...  Les pratiques actuelles ne sont pas des plus accueillantes pour les petits animaux. Le jardinier trouve pourtant parmi la faune sauvage une précieuse main-d’oeuvre. Les vers de terre aèrent le sol, le rendant plus perméable à l’eau; les crapauds dévorent fourmis et limaces; les oiseaux picorent chenilles et moustiques. Sans oublier les papillons, indispensables à la pollinisation.

    Pépiniériste de formation, Noémie Vialard nous invite à jardiner autrement, à considérer notre coin vert comme un écosystème, à protéger la petite faune. Par des gestes simples: bannir engrais chimiques et pesticides, intégrer des points d’eau, planter une haie sauvage, laisser une parcelle en jachère, récupérer l'eau de pluie, fabriquer et utiliser le compost, opter pour la rotation des cultures au potager, traiter les plantes par les plantes... Quitte à se prendre d’amitié pour dame la taupe! 

    “Accueillir la petite faune au jardin”, par Noémie Vialard, Rustica Editions, Planète Jardin, 112 pages, 15 euros, 16,5 x 24 cm.

  • Bio-Eglantine, le salon bio

    affiche_small.jpg“Bio”. L’abréviation a la cote ces dernières années, mais que  signifie concrètement ce label? Quels en sont les bienfaits?

    Réponses ce week-end à La Louvière, au coeur du salon Bio-Eglantine. Producteurs de miel, de fromages, boulangers, bouchers, pâtissiers, mais aussi jardiniers-conseils et acteurs du secteur de l’écobioconstruction y sont attendus; une bonne centaine d’exposants venus partager leur expérience du terrain, échanger trucs et astuces.

    Bio-Eglantine, c’est encore un vaste programme de conférences et d’ateliers pratiques: “Plantes complices et plantes incompatibles au potager”, “Pesticides, non merci”, “Pourquoi et comment faire son pain maison?”, “Nettoyer sa maison autrement”... 

    Les photos de l'édition 2008

    Les 14 et 15 novembre, de 10 à 19h, Hall des expositions de La Louvière. Entrée: 4 euros, gratuit jusqu’à 26 ans.